FO la Mondiale

Vous êtes ici >> Accueil

LA DIRECTION GÉNÉRALE EST PREVENUE

22/02/2017

LA DIRECTION GÉNÉRALE EST PREVENUE

Lors du dernier COMITE D'ENTREPRISE du GIE LA MONDIALE GROUPE, le mardi 21 février 2017 à Paris sur le site HSA, FORCE OUVRIERE a effectué une déclaration solennelle et officielle, pour alerter la Direction Générale sur la situation morale et psychologique, et la qualité de vie au travail des collaborateurs du groupe AG2R LA MONDIALE.

La CFDT a effectué elle aussi une déclaration du même type, démontrant la nécessité impétueuse d'obtenir une réaction de la Direction Générale.  

Effectivement que se passe-t-il ?

Les différentes alertes remontées par de nombreux collaborateurs auprès de leurs managers, et surtout auprès des instances représentatives du personnel (Comité d'Entreprise, Instance Unique, Commission HSCT)  corroborent les faits constatés dans de nombreux services :

- Manque d'informations, de moyens attribués pour de nouvelles tâches de contrôles (LAB, SOLVENCY, ...), accumulation de retards dans la gestion quotidienne, pression de l'encadrement (qui répercute sa propre pression appliquée plus haut), interrogations qui restent sans réelles réponses, déménagements, réorganisations multiples et variées, délocalisation partielle de travaux, ...

Le tableau dressé est sombre, malgré toute la bonne volonté des collaborateurs qui comprennent les enjeux et la situation du groupe, il est temps que La Direction Générale s'exprime vraiment sur le devenir de "notre" groupe !          

Vous trouverez ci-dessous le contenu intégral de cette déclaration :

"INTERVENTION CE FO DU 21 FEVRIER 2017.

Les membres de la section Force Ouvrière souhaitent faire une déclaration quant à la situation vécue par les salariés de la Mondiale.

Depuis longtemps, trop longtemps les salariés font face aux évènements conjoncturels et s’adaptent afin de ne pas mettre en péril les bons résultats du groupe.

Force est de constater qu’aujourd’hui  les salariés sont à bout. Les salariés administratifs ne peuvent « absorber » les retards pris dans la gestion  des dossiers quels qu’ils soient. Aucune baguette magique ne peut  permettre en l’état actuel des choses, un règlement rapide de la situation.

Où est la priorité client ? Où est le bien-être des salariés ou plutôt la qualité de vie au travail ?

Les commerciaux font face au quotidien au mécontentement des clients et vivent très mal les retards pris qui entrainent automatiquement une rémunération différée, extrêmement préjudiciable à leur vie quotidienne.

Les risques psychosociaux et leurs conséquences sur les salariés sont très présents (voir les arrêts maladies et autres signaux tels que des comportements « déplacés » de certains salariés).

Les membres de la section Force Ouvrière réfléchissent à tous moyens légaux afin de mettre les instances dirigeantes du groupe face à leur responsabilité. Les membres de la section Force Ouvrière estiment le motif raisonnable de penser que cette situation de travail présente un danger grave et imminent pour la santé des salariés."

Au-delà de cette déclaration, votre section syndicale FORCE-OUVRIERE, consulte l'Inspection du travail afin d'examiner les possibilités de recours, si notre déclaration devait rester lettre morte...

Vos élus FORCE OUVRIERE. 

LOI TRAVAIL

25/07/2016

 

Loi Travail - Déclaration commune CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL du 8 juillet 2016

vendredi 8 juillet 2016

 PNG - 2.7 Mo

Manifestation du 5 juillet 2016 à Paris. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 

Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) ont pris acte et dénoncent la nouvelle utilisation du 49-3, véritable déni de démocratie, pour faire passer le projet de loi travail. C’est bien la preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce texte de régression sociale reste minoritaire. Soutenues par une large majorité de la population, elles réaffirment leur opposition à ce projet et la nécessité de nouveaux droits pour les salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es. Ce sont encore plus d’un million qui ont participé à la votation citoyenne et signifié leur rejet de ce projet.

Les nombreux rassemblements et manifestations de ces derniers jours, notamment le 5 juillet, ont réunis plusieurs dizaines de milliers de participant­es. Les organisations syndicales et de jeunesse dénoncent les conditions contraignantes de manifestations qui ont empêché certain-es d’y participer. Elles réaffirment que la liberté de manifester doit rester un droit.

Les mobilisations initiées depuis quatre mois n’ont pas été entendues par ce gouvernement. Qu’à cela ne tienne ! La détermination, malgré le passage en force à l’assemblée nationale, reste intacte et toute la période estivale sera l’occasion de la rappeler. Nombre d’initiatives locales, sur tout le territoire, sont déjà prévues et organisées de manière unitaire.

Les organisations syndicales et de jeunesse invitent l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es à adresser une carte postale au président de la République pour lui assurer qu’ils seront toujours mobilisés à la rentrée !

Les organisations (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) donnent rendez vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d’actions et d’initiatives le 15 septembre pour obtenir l’abrogation de la loi Travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives. Elles se retrouveront pour faire le point le 31 août.

Paris, le 8 juillet 2016

 

[lire l'article sur le site FO] 

 

 

 

 

A la Une

Vos élus et représentants FORCE OUVRIERE
Vos élus et représentants FORCE OUVRIERE dans les Institutions Représentatives […]
catégorie : Vos élus et représentants FORCE OUVRIERE
Avis de Force Ouvrière CE pour NAO 2013 Administratifs
Avis CE pour NAO 2013 pour les salariés Administratifs et […]
catégorie : COMITE ENTREPRISE

Derniers liens